Sites Grátis no Comunidades.net
Streaming Bamako avec sous-titres 1440

L'attaque à Bamako minute par minute

  • Fin de la prise d'otages
La prise d’otages qui s’est déroulée dans l’hôtel Radisson Blu de Bamako a pris fin après un assaut de militaires maliens et étranger. deux des extrémistes islamistes qui avaient attaqué l’établissement ont été tués par les forces de l’ordre.

Le bilan des morts varie selon les sources citées par les agences de presse, de 10 à 27. Le ministre de la sécurité intérieure malien a indiqué que les assaillants n'avaient " plus actuellement d’otages entre leurs mains".

  • D eux ou trois assaillants ont ouvert le feu
Les assaillants ont visé une voiture munie d'une plaque diplomatique qui entrait dans l'enceinte de l'hôtel. selon le ministère de la sécurité. D es témoins font état d’une " dizaine d’assaillants" armés. Selon Reuters, l 'attaque aurait été revendiquée sur Twitter par les djihadistes d'Al Mourabitoun, un groupe se réclamant d'Al-Qaida. L'authenticité de cette revendication n'a pas encore pu être vérifiée.
  • Des membres du GIGN envoyĂ©s au Mali
François Hollande a appelé les Français se trouvant "dans des pays sensibles" à prendre "leurs précautions". Quarante hommes du GIGN et dix hommes de l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont quitté Paris pour Bamako vers 13 heures.
  • Outre les Maliens, au moins 8 nationalitĂ©s sĂ©journaient dans l'hĂ´tel, parmi lesquelles :
12 employés d'Air France, désormais "en lieu sûr". selon la compagnie ; 7 Algériens, dont 6 membres d'une délégation officielle algérienne, ont été évacués ; 2 Allemands ont réussi à sortir de l'hôtel ; 6 Américains ont été libérés ; 4 Belges ; 7 membres d'équipages de Turkish Airlines, dont cinq ont été libérés, au moins 7 Chinois et 20 ressortissants indiens.


Quel est le bilan humain de cette prise d'otage. Alain Ă  16:52

Le nombre de morts varie selon les sources, de 10 à 27, mais il peut évoluer. Nous attendons donc d'avoir un décompte officiel.

Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 17:06

Un Belge a été tué dans la prise d'otages de l'hôtel Radisson de Bamako, a annoncé vendredi son employeur, le Parlement de la communauté française de Belgique.

" [Il] était en mission à Bamako dans le cadre d'une convention de collaboration avec la francophonie parlementaire pour une durée de trois jours". a fait savoir l'assemblée dans un communiqué. Le ministère des affaires étrangères belge avait auparavant fait état de quatre Belges enregistrés dans l'hôtel.

Geoffroy Dieudonné, âgé d'une quarantaine d'années, "donnait avec d'autres collègues étrangers un séminaire de formation à l'attention des fonctionnaires parlementaires maliens". selon le communiqué. "A cette heure, les circonstances précises de sa disparition tragique ne sont pas encore connues."

Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 17:04

Une source militaire malienne a affirmé à l'AFP que 2 assaillants avaient été tués.

Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 16:54

Le groupe Carlson Rezidor, propriétaire du Radisson Blu de Bamako, a mis en place une ligne téléphonique pour les familles des hôtes et des employés de l'établissement.

Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:39

Outre les Maliens présents dans l'hôtel, des personnes d'au moins huit nationalités s'y trouvaient ce matin.

  • Sept AlgĂ©riens – six membres d'une dĂ©lĂ©gation officielle algĂ©rienne et un cadre d'un entreprise française – ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s de l'hĂ´tel, selon les autoritĂ©s algĂ©riennes.
  • Deux Allemands ont rĂ©ussi Ă  sortir de l'hĂ´tel, a fait savoir le ministère des affaires Ă©trangères, sans prĂ©ciser si d'autres ressortissants sĂ©journaient dans l'Ă©tablissement.
  • Quatre Belges Ă©taient prĂ©sents au moment de la prise d'otages, selon les autoritĂ©s belges, qui n'ont pas dit s'ils faisaient partie des otages.
  • Au moins sept ressortissants chinois sĂ©journaient Ă  l'hĂ´tel Radisson. selon l'agence Chine nouvelle .
  • Douze employĂ©s d'Air France rĂ©sidaient dans l'Ă©tablissement. Ils sont dĂ©sormais "en lieu sĂ»r". a fait savoir la compagnie aĂ©rienne, qui a annulĂ© tous ses vols Ă  partir et Ă  destination de Bamako.
  • Au moins 20 ressortissants indiens figuraient parmi les otages, selon des sources officielles indiennes.
  • Sept membres d'Ă©quipage de Turkish Airlines Ă©taient dans l'hĂ´tel, dont cinq ont Ă©tĂ© libĂ©rĂ©s. le chef de station, deux pilotes et deux membres du personnel navigant.
  • Au moins six citoyens amĂ©ricains ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s de l'hĂ´tel. selon le commandement militaire amĂ©ricain pour l'Afrique.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:31

    Selon un témoin sur place, des coups de feu "par intermittence" se font entendre dans l'hôtel Radisson, en ce moment.

    Merci de votre réactivité. Savez-vous si des militaires ou gendarmes Français sont sur place. Merci. Victor à 15:20

    Quarante hommes du GIGN et dix hommes del'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont quitté Paris pour Bamako aux environs de 13 heures. Le ministre français de la défense vient également d'annoncer l'envoi d'éléments des forces spéciales. Des forces spéciales américaines portent assistance aux Maliens. selon le Pentagone.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:20

    Libération d'un otage de l'hôtel Radisson - AP Photo/Harouna Traore

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:18


    As t on une idée du nombre d'otage restant. Remi à 15:13

    Selon le propriétaire de l'hôtel Radisson, 125 clients et 13 membres du personnel étaient toujours à l'intérieur de l'établissement aux environs de 14 h 30.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:17

    Entretien avec le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union Africaine, Smaïl Chergui.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:10

    D'après certaines sources, les preneurs d'otages seraient arrivés dans un véhicule Diplomatique. Savons nous de quel pays il s'agissait? Les cameras de surveillance ne peuvent aider? Pinzaludu à 14:43

    Non, contrairement à ce qui a été annoncé dans un premier temps, les assaillants ne sont pas arrivés dans une voiture diplomatique. Ils sont entrés dans l'enceinte de l'hôtel alors qu'arrivait une voiture munie d'une plaque diplomatique, sur laquelle ils ont ouvert le feu, selon le ministère de la sécurité du Mali.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:05

    L'homme d'affaires sénégalais Bocar Ndiaye se trouve encore dans l'hôtel.

    Il n'y a pas eu de tirs depuis un moment. Les forces maliennes ont évacuées une chambre près de la mienne et m'ont appelé pour dire qu'ils reviendraient me chercher. De ma fenêtre, j'aperçois des forces de l'ordre, des gendarmes, des voitures de l'ONU.

    Quand les coups de feu ont retenti ce matin, j'ai cru qu'il s'agissait de travaux. J'ai vite compris que c'Ă©tait des bandits, je les ai entendu crier "Allahu Akbar".

    Jamais je n'aurais pensé qu'une telle chose pourrait se passer au Radisson. J'y descends depuis 2002. C'est vrai que la sécurité s'est dégradée depuis quelques mois, depuis que le pays est censé être stabilisé.

    J'attends qu'on vienne me chercher. Heureusement, mes amis et mes enfants m'envoient beaucoup de message. Je reste calme.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 15:03

    Face à la progression des forces de l'ordre, les assaillants se sont retranchés au septième étage de l'hôtel Radisson.

    Selon Jimmy, opérateur culturel malien joint par Le Monde Afrique à Bamako. "la télévision nationale a tardé à diffuser l'information de l'attaque de l'hôtel Radisson, et les habitants ont été informés tardivement".

    Concernant l es Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie, la sécurité a été "exceptionnelle" et l'hôtel Onomo complètement muré, avec des fouilles de tous les véhicules, des déplacements des invités dans un bus sécurisé avec escorte armée. Les journalistes n'avaient d'ailleurs pas le droit de se déplacer seuls. Il y a eu sept journalistes (une Marocaine, un Suisse, un Américain et des Français).

    "La sécurité à l'hôtel Radisson se limite à une fouille corporelle par deux ou trois gardes, avec un rayon X manuel mais pas de scanner.C'est pour cela que les Rencontres de Bamako ne se sont pas tenues au Radisson mais à l'hôtel Onomo, bien plus sécurisé."

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 14:22

    Bonjour, M. Juppé parle de terrorisme islamiste dans son message mais avons-nous confirmation d'une quelconque revendication. Julien à 14:20

    Non, l'attaque n'a pas été encore revendiquée.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 14:21

    D'après le gouvernement de New Delhi, vingt Indiens se trouvent dans l'hôtel Radisson.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 14:19

    Les assaillants sont entrés dans l'enceinte de l'hôtel alors qu'arrivait une voiture munie d'une plaque diplomatique, sur laquelle ils ont ouvert le feu, selon le ministère de la sécurité, rectifiant une précédente information selon laquelle ils seraient arrivés à bord du véhicule diplomatique.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 14:18

    Une cellule de crise a été ouverte au ministère des affaires étrangères à Paris. Toutefois, le ministère français n'a pas confirmé la présence de Français parmi les victimes.

    Le président François Hollande a fait dit qu'il y a dans cet hôtel, qui a été attaqué par des hommes lourdement armés, "des touristes ou des responsables d'entreprises de nombreuses nationalités".

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 14:01

    Joint par Le Monde Afrique. l'artiste guinéen Sékouba Bambino, qui a été libéré ce matin, livre son témoignage.

    Je suis arrivé hier à 2 heures du matin au Radisson Blu de Bamako après mes répétitions avec mes musiciens. Et ce, à l'occasion du concert que je devais donner samedi 21 novembre à l'ancien Palais des Congrès de Bamako.

    Je suis actuellement dans l'enceinte du palais des sports de Bamako, entouré de tous les personnes libérées. Nous sommes sous la protection de la police malienne.

    En fait, tout a commencé à 6 heures du matin. Depuis ma chambre 427, au 4ème étage, j'ai entendu des coups de feu, très forts et violents. j'ai d'abord pensé que c'était des petits bandits. Mais, en entendant la puissance des tirs, j'ai fini par comprendre que c'était bel et bien des armes de guerre.

    Ca tirait de toute part entre 6 heures et 8 h 40. Les assaillants se déplaçaient d'étage en étage et tiraient partout. Deux d'entre eux parlaient en anglais, avec un accent nigérian. Je les ai entendu dire. " Est ce que c'est bon. Tu t'es ravitaillé. Il faut partir de ce côté, moi, je vais de l'autre côté". En fait, ils se ravitaillaient en munitions dans la chambre à côté de la mienne.

    Tout l’hôtel a été envahi de fumée, du gaz lacrymogène. Aux environs de 8 h 30, les soldats des forces maliennes sont venus libérer certains d'entre nous. Dont moi. J'ai hésité durant 15 minutes car j'avais très peur. Il a fallu qu'un militaire malien me parle en bambara [langue véhiculaire du Mali] pour que je sois rassuré et que j'ouvre la porte. C'est ainsi que j'ai pu être libéré.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:20

    La France n'a pas de militaires au Mali. Lolo78 Ă  13:19

    Vous êtes nombreux à nous interroger sur la présence des forces françaises au Mali. Elles ne sont plus présentes à Bamako, la base principale de l'opération "Barkhane" étant à Gao (Nord-Est). Les forces internationales engagées dans la capitale appartiennent à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:18

    "Nos forces spéciales ont libéré une trentaine d'otages, et d'autres ont pu s'échapper tout seuls" . a déclaré à l'Agence France-Presse le colonel Salif Traoré, le ministre de la sécurité, sans autre précision.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:18


    Combien de francais parmi les otages. Marine Ă  13:17

    Pour le moment, nous n'avons pas d'informations précises à ce sujet.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:16

    Trois morts parmi les 170 otages, selon une source militaire malienne cité par l'agence de presse Reuters.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:09


    Bonjour, merci pour votre travail! Et la précisions de vos informations. Vous relater dans les faits que les voiture des assaillants sont immatriculée "corps diplomatiques" à t'on d'avantages d'information sur l'origine des véhicules? Et de quelle diplomatie les plaques viennent elles? simon11 à 13:09
    Pour le moment, nous n'avons pas plus de d'informations sur l'origine des véhicules.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:09

    François Hollande s'est exprimé sur la situation à l'hôtel Radisson. "La France fera en sorte, avec ses moyens sur place, d'obtenir la libération des otages au Mali. "

    "Dans le contexte que chacun connaît, je demande à tous nos ressortissants dans des pays que l'on sait sensibles de prendre tous leurs précautions."

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:07

    Ibrahim Boubacar Keita, le président du Mali, quitte N'Djamena. la capitale tchadienne, pour se rendre à Bamako. Il a écourté sa présence au Tchad, où il se trouvait pour une rencontre du G5 Sahel.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 13:04

    Quatre-vingts otages ont été libérés de l'hôtel Radisson, s elon la télévision publique malienne.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:59

    Selon Le Monde. quarante hommes du GIGN et dix hommes del'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale s'apprĂŞtent Ă  quitter Paris pour Bamako.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:54

    A lire. Le puits sans fond du contre-terrorisme en Afrique
    Toujours plus de moyens. Des milliards de dollars engagés. Pourtant, le terrorisme prospère en Afrique, à l’ombre de la faillite des Etats, de la prédation des ressources et de la corruption. Al-Qaida, Chabab, Boko Haram, organisation de l’Etat islamique depuis peu.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:51

    Aucune revendication n'a été pour le moment diffusée. Des sources au sein des services de sécurité ont précisé que le commando, qui serait constitué d'une dizaine d'hommes au plus, a fait irruption dans l'hôtel en criant « Allah Akbar. » (« Allah est grand »).

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:46

    Cinq employés de la compagnie aérienne Turkish Airlines retenus en otage à l'hôtel Radisson ont été libérés, selon l'agence de presse turque Anadolu. La télévision publique turque précise que deux pilotes sont parmi les cinq otages libérés.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:42


    Video filmée par des "touristes chinois retenus en otage", selon l'agence de presse Xinhua.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:26

    La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma)"est en ce moment en appui aux autorités maliennes et apporte un renfort sécuritaire tout en déployant des moyens médicaux sur le site". a fait savoir l'organisation dans un communiqué.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:23

    Vous dites ne pas vouloir donner d'informations sur les otages mais vous relayez une info sur la présence de 10 employés chinois dans l’hôtel. DEONTOLOGIE Max à 12:17

    Bonjour, l'information sur la présence de dix employés chinois a été diffusée par la Télévision centrale de Chine (CCTV), média officiel chinois, qui a choisi de la rendre publique.

    Le Monde vendredi 20 novembre 2015 à 12:22

    Des décès ont-il été confirmés. Combien de personnes sont encore retenues en otage à l'heure actuelle. Marie.A à 12:17

    D'après les agences de presse, l'attaque a fait au moins trois morts. Le correspondant de France 24 sur place (voir la vidéo plus bas dans ce direct) a pu interroger un rescapé qui a "vu des cadavres dans le lobby".